Histoire Sociale de Canon en France
 

Au fil des années, la cgt a imprimé sa marque dans l'histoire sociale de l'entreprise...

 

Attention, cette page est en cours de réalisation !

Le gros travail de compilation et de mise en forme des données composant cette page va nécessiter plusieurs mois, voire plusieurs années. Les renseignements rassemblés ici concernent principalement les faits ayant influé sur les conditions de travail des salariés Canon, qu'ils proviennent d'évolutions internes à l'entreprise ou de la métamorphose de notre environnement social et législatif.

Il nous a paru intéressant de mettre en ligne cette ébauche au vu du nombre d'informations déjà rassemblées.

Si, malgré le soin apporté à la vérification des données, certaines informations vous semblent incomplètes ou erronées,
merci de nous en faire part en cliquant sur ce lien.

 

                                                                               

     Retour                                                                                                                                                  Dernière mise à jour : 25/02/2016

 

- Les éléments marquants -

 

1791

La loi "Le Chapelier" proscrit les organisations ouvrières, les rassemblements paysans et ouvriers ainsi que le compagnonnage.
Elle interdit de fait les grèves et la constitution des syndicats, mais aussi  les mutuelles.

 

1841

La loi du 22  mars interdit le travail des enfants de moins de 8 ans,

La durée du travail est fixée à 12 heures pour les enfants de moins de 16 ans et à 8 heures pour ceux de moins de 12 ans

 

1848

Proclamation de la liberté d'association, du suffrage universel et du droit du travail,
Décret limitant le temps de travail à 10h à Paris et à 11h en province, abolition de l'esclavage colonial.

 

1864

Suppression du délit de grève et de coalition

 

1884

Vote de la loi légalisant les syndicats professionnels ouvriers et patronaux à l'initiative de Waldeck-Rousseau.

 

1886

Création de la Fédération nationale des syndicats (FNS) à Lyon

 

1887

Création de la Bourse du Travail de Paris

 

1892

Fondation de la Fédération des Bourses du travail de France et des colonies

 

1895

 Constitution de cgt à Limoges qui rassemble la Fédération nationale des syndicats et la Fédération des bourses du travail.

 

1900

La loi du 30 mars 1900 limite la journée de travail à dix heures

 

1906

La cgt lance une grève nationale pour obtenir la journée de 8 heures

La loi de 1906 institue la semaine de six jours (repos dominical obligatoire de 24 heures pour les ouvriers et les employés)

 

1912

1° Magasin photo. fondateur M. Jean PAILLOT

 

1919

La loi de 1919 institue la semaine de quarante-huit heures et la journée de huit heures

 

1921

L'entreprise Paillot devient le 1er magasin en gros

 

1926

Apparition des Comités de Sécurité dans les industries des métaux pour limiter les accidents du travail

 

1936

La loi de 1936 institue la semaine de quarante heures
Création de la Prime d'Ancienneté à l'initiative des employeurs

 

1945

L’ordonnance du 22 février 1945 institue les comités d’entreprise (CE)

L'ordonnance du 24 mai introduit la notion "d'ordre des licenciements" propre aux licenciements pour motif économique

Les ordonnances du 4 et des 19 octobres posent les bases de la Sécurité Sociale

 

1946

La loi du 16 mai permet à chaque Organisation Syndicale de nommer un représentant au CE

La loi du 22 mai pose le principe de la généralisation de la Sécurité Sociale à l’ensemble de la population

 

1947

Les Comités d'Hygiène et de Sécurité sont obligatoires dans les établissements industriels de plus de 50 salariés
Les CHS sont une commission spéciale du CE

 

1952

Paillot Importe du matériel allemand

 

1958

Paillot devient Agent de l'association des fabricants de matériels japonais

 

1959

Ordonnance du 7 janvier visant à favoriser l'intéressement des travailleurs aux bénéfices de l'entreprise

 

1960

Effectif : 40 salariés - 500 millions de Chiffre d'Affaires

 

1966

La loi du 18 juin oblige l'employeur à informer et consulter le CE sur les projets de compression des effectifs

 

1967

Paillot Importe la marque BAUER
La participation aux bénéfices devient obligatoire pour les entreprises de plus de 50 salariés

 

1971

Paillot Abandonne BAUER et importe la marque AKAI

 

1972

Paillot rachète Photo Hall
Effectif : 350 personnes - 13 milliards de CA

Signature d'un Accord de Participation

 

1973

Création de Daniel Paillot SA
La Commission d'Amélioration des Conditions de Travail devient une commission obligatoire du CE (entreprise de 300 salariés)
La loi du 30 décembre précise les conditions de conclusion d'un accord de participation

1

9

7

4

janvier

Le CE n'a pas de local spécifique mais peut utiliser une des salles de réunion quand elle est libre
Aucune organisation syndicale n'est présente dans l'entreprise
Le CE est présidé par Daniel Paillot et M. Gaillard

mars

Une subvention égale à 0,25 % de la masse salariale est accordée au Comité d'Entreprise pour ses activité sociales
Le CE constitue une discothèque pour louer des disques au personnel à raison de 2 Francs pour 2 semaines

avril

Conformément à la loi, l'entreprise prend en charge 50 % des frais de repas de midi

mai

Le CE offre un parapluie à chaque intéressée pour la fête des mères
Le CE organise un concours photo récompensé par des bon d'achat chez D. Paillot SA

juin

Instauration d'un horaire de travail "dynamique" avec l'utilisation de compteurs clé

juillet

Le CE a la responsabilité de la gestion du contrat de participation aux bénéfices

octobre

Création de la centrale syndicale cgt Canon - délégué syndical : Pierre DARISIO
La Direction décide de rédiger un règlement intérieur

novembre

La formation professionnelle débute réellement avec des cours d'Electronique au SAV
P. Darisio assiste à la séance plénière du CE en qualité "d'observateur Syndical"
Le CE organise une sortie à la neige

décembre

M. Benhaim participe à la séance plénière du CE en qualité de Représentant Syndical Cgt

1

9

7

5

 

 

1

9

7

5

janvier

Loi loi du 3 janvier relative aux licenciements pour cause économique imposant :

- la consultation des Représentants du Personnel

- l'autorisation administrative préalable à tout licenciement

février

Obtention du 13e mois
Salaire minimum : 1 700 F

mai

Canon France adhère à la Convention Collective de la Métallurgie après avoir dénoncé son adhésion à celle du Commerce
Daniel Paillot décide de se séparer des activités Akai.

juin

 Adoption d'un Règlement Intérieur

La loi du 30 juin précise que "Les aides sont versées aux associations sportives de l'entreprise au prorata du nombre de pratiquants"

juillet

Mise en place d'une mutuelle d'entreprise
Création d'un Comité d'Hygiène et de Sécurité
L'Accord National du 21 Juillet sur la Classification modifie la convention collective de la métallurgie :
les classifications permettent de déterminer le salaire minimum qui sert de base au calcul du montant de la prime d'ancienneté

septembre

Le SAV en grève pour défendre l'emploi

octobre

Canon Inc. rachète Daniel Paillot SA

novembre

Création de la Société Canon France SA au 1er novembre, Canon n'a pas la majorité et Daniel Paillot reste PDG
Vente du fond de commerce Akai à la société International Hifi Vidéo, future Akai France
Ouverture de 9 bureaux en province :
Lille, Nantes, Toulouse, Bordeaux, Clermont Ferrand, Marseille, Lyon, Grenoble, Metz

décembre

Salaire minimum : 1 900 F
Augmentation salariale de 10% sur l'année (17% pour les plus bas salaires)
La direction refuse d'envisager une 5eme semaine de congés payés
Projet de décentralisation du SAV Photo Cinéma

1

9

7

6

 

 

 

1

9

7

6

 

janvier

Effectif : 750 personnes - 24 milliards de CA
Prime de Service Militaire : 150 F pour les salariés qui reviennent dans l'entreprise après leur service militaire
Possibilité de prendre 12 jours pour enfant malade

Nomination de deux Délégués Syndicaux au CE : Dominique Sottani (cgt) et Pierre Boudou (CFDT)

février

L'Accord National du 26 février sur les conditions de Déplacement modifie la convention collective de la métallurgie

L'Inspection du Travail engage des Poursuites contre D. Paillot pour entrave au fonctionnement du CE à l'occasion d'un licenciement...

...les membres du CE considèrent qu'il n'y a pas entrave et que ce licenciement ne les concerne pas !

avril

La CGT demande une 5eme semaine de congés payés

mai

Obtention d'une 5eme semaine de congé progressive en fonction de l'ancienneté :
2 jours pour 2 ans d'ancienneté, 3 jours pour 3 ans, 4 jours pour 4 ans et 5 jours pour 5 ans et plus.

juin

M. Sottani (cgt) est élu au Comité d'Entreprise, tous les autres élus sont des "libres"
La
cgt demande la nomination d'un expert comptable pour contrôler les comptes : sa demande est rejetée par le CE !
La
cgt demande la prise en charge des Congés d'Education Ouvrière : le CE refuse
La subvention du CE est fixée à 50 % de la masse salariale pour 1976

Juillet

Canon loue un étage complet dans les locaux de PARIS NORD pour y installer une partie du Siège
Acquisition d'un terrain de 9 Ha à Honfleur en vue de faire un stock national
Le budget du CE est fixé à 0,5% de la masse salariale

septembre

Embauche d'un salarié permanent au CE contre l'abandon de 8 heures de délégation de chaque membre du CE

novembre

3 délégués syndicaux : Mme Pinturault (cgt), M. Boudou (CFDT), M. Jaurett (CGC)

décembre

Canon concède l'exclusivité de ses ventes à la Sovemab sur Clermont Ferrand et 4 départements

Grève pour les salaires
Augmentation salariale de 12% sur l'année
Salaire minimum : 2 000 F

1

9

7

7

janvier

L'IFM passe à 525 F
L'indemnité mensuelle Ticket Restaurant passe à 294 F
L'indemnité repas mensuelle des chauffeurs-livreurs passe à 294 F
La subvention du CE est confirmée à 0,5 % de la masse salariale
Claude Leonard, Directeur du Personnel, est le Président du CE

février

Salaire minimum 2 200 F
Soares Da Silva est nommé représentant syndical Cgt au CE

mars

Grève pour une revalorisation des salaires

Procédure de licenciement à l'encontre de M. Da Silva qui sera refusée par l'inspecteur du travail

Mise en place de panneaux d'affichage pour les syndicats

juin

Canon Europe possède 50 % du capital de Canon France
L'effectif dépasse les 1000 salariés
Projet de licenciement de 4 personnes dont P. Darisio et S. Da Silva

juillet

La loi 77-769 du 12 juillet oblige les entreprises de plus de 300 salariés à soumettre un bilan social au CE

Prise en charge de 2 ponts par an

Effectif Canon : 810 personnes

septembre

La cgt demande à pouvoir organiser 1 h d'information syndicale par mois : la Direction refuse

décembre

Grève pour une revalorisation des salaires
Augmentation salariale de 11 % sur l'année
Salaire minimum : 2 400 F

Le budget alloué au CE représente 0,5 % de la masse salariale

La Direction reproche à M. Da Silva de distribuer des tracts à l'intérieur de l'atelier et de s'occuper de problème social.

1
9
7
8

janvier

La Direction refuse de calculer le montant de la subvention au CE proportionnellement à la masse salariale

mars

Création des premières commissions CE (Sport, Loisir, Œuvres Sociales et Culture)
Séparation des départements Bureautique et Photo - Cinéma

avril

Attribution d'une prime de transport de 73 F par mois
Remboursement des frais de péage et de parcmètres sur justificatifs

juin

Annonce de la séparation de Canon France en 2 divisions indépendantes : Photo et Groupe Bureau

septembre

Salaire minimum 2 625 F

décembre

Le budget alloué au CE représente 1 % de la masse salariale

L'effectif total est de 1025 personnes (875 groupe Bureau et 150 groupe Photo)

1

9

7

9

janvier

demi-journée récupérable à la veille de la rentrée scolaire
demi-journée récupérable à la veille des congés
L'IFM passe à 575 F
Prime repas de 15 F pour le personnel sédentaire

mars

Renouvellement du CE : la CGC est majoritaire (Secrétaire JP Thirion, Trésorier : A. Charpigny)

Le nombre de représentants au CE est porté à 12 (au lieu de 8) du fait de l'implantation des agences au niveau national

Grève pour une revalorisation des salaires

La Direction demande le licenciement de M. Da Silva (délégué  cgt), l''inspection du travail refuse

avril

Prime d'activité de 1 000 F

Le groupe Photo et le groupe Bureau constituent 2 sociétés indépendantes

Canon Japon détient 67% des parts de l'entreprise et D. Paillot 33%

Projet de Règlement Intérieur du CE

mai

Canon envisage la décentralisation des stocks, du Magasin National et des Ateliers à Honfleur en septembre 1979

juin

Canon compte 13 agences en France
Le port de la cravate n'est plus obligatoire pour les techniciens
La Direction envisage la mutation de 80 salariés sur Honfleur

septembre

M. Othaké devient PDG de Canon France à la place de Daniel Paillot.
Le CE envisage l'embauche d'une secrétaire
La participation financière aux activités du CE est proportionnée au taux d'imposition du salarié

décembre

Le budget alloué au CE représente 0,77 % de la masse salariale

30 personnes refusent leur transfert sur Honfleur

1

9

8

0

janvier

L'IFM passe à 600 F
Grève de 2 semaines pour le maintien du pouvoir d'achat et la refonte de la procédure véhicules

mars

Prime d'activité de 1 500 F

19 salariés acceptent leur mutation sur Honfleur

avril

Grève en réaction aux licenciements et pour le maintien du pouvoir d'achat

Projet de licenciement collectif de 26 salariés (sur les 70 concernés) dans le cadre du transfert d'activité à Honfleur

septembre

Décentralisation des stocks, du Magasin National et des Ateliers à Honfleur
Procédure de licenciement de MM Da Silva, Bensoussan et Gommard (délégués cgt) refusée par l'Inspection du travail

Projet de suppression de 100 postes dans le cadre de la régionalisation

novembre

Mohand Chekal est nommé Délégué Syndical cgt

Entrée en vigueur d'un plan d'appréciation des techniciens pour servir de base à l'évolution de salaire et de carrière

La Direction annonce qu'un plan d'appréciation devrait être mis en place pour tous les postes y compris l'encadrement

décembre

Y. Othaké annonce le découpage de Canon France en 8 régions géographiques :

Paris-Ouest, Paris-Est, Nord, Est, Rhône-Alpes, Languedoc-Roussillon-Côte d'Azur, Sud-Ouest et Poitou-Charente-Bretagne

Y. Othaké annonce la création d'un département "Vente Indirecte" de copieurs

Projet de création d'une "société de services internationaux", filiale Canon, dédiée à l'importation et l'exportation

La Direction veut remplacer les augmentations systématiques et par des promotions liées au Plan d'appréciation annuel

Augmentation salariale de 12% sur l'année
demi-journée payée pour les fêtes de fin d'année

Le budget alloué au CE représente 0,72 % de la masse salariale

 

 

 

 

1

9

8

1

 

 

 

1

9

8

1

 

 

 

1

9

8

1

janvier

Canon France décide de créer 8 Unités Opérationnelles en France

Inquiétude du personnel sur les suppressions de postes prévues dans le cadre de la régionalisation

L'IFM passe à 660 F

Licenciement de M. Da Silva (délégué cgt) autorisé par le ministère du travail

L'allocation "Frais de garde" du CE est remplacée par une allocation "Enfants bas âge"

Négociation pour la rupture du contrat de distribution exclusive avec la société Obbo-Metz

Mutation de 15 personnes du siège sur des postes administratifs de province

février

Le CE projette d'organiser des voyages "haut de gamme" de 15 jours dans des pays lointains

La Direction propose une augmentation de salaire de 9% sur l'année (applicable en 4 fois) dont 1% par augmentation au mérite

Nomination de 8 IRVI pour développer les ventes indirectes en France

Fermeture des districts d'Annecy, Limoges et Montpellier : suppression des Chefs de vente mais conservation des administratifs

mars

Vu les mauvais résultats de 1980, Canon Inc. décide de piloter la France depuis Tokyo, sans passer par Amsterdam.

13 cadres japonais en France rapporteront directement à leur hiérarchie au Japon

La direction commerciale et la direction Grands Marchés sont supprimées, la direction technique sera tenue par 2 cadres japonais.

La France compte 4 revendeurs ayant signé le protocole d'accord, l'objectif est de 70 points de vente indirects pour fin 1981

Projet de créer 8 postes d'ITVI pour seconder les IRVI sur la partie technique

avril

La cgt remporte les élections au CE (secrétaire : P. Boudou, adjoint : C. Mendès, Trésorier : C. Décembre, adjoint : S. Harani)

Le Tribunal Administratif annule l'autorisation de licenciement de M. Da Silva prononcée par le ministère du travail

Canon fait appel de cette décision en Conseil d'Etat

La cgt rétablit l'animation "fête des mères" qui avait été supprimée par le précédent Comité d'Entreprise

L'effectif global de Canon atteint 1010 salariés (dont 21 en contrat temporaire)

mai

Les 2 premiers techniciens du réseau indirect sont inscrit en stage de formation technique Canon

Arrivée de cadres japonais chez Canon France

juin

T. SAEGUSA indique que le parc machine Canon de Clermont-Ferrand sera progressivement cédé à la SOVEMAB sur 2 ans

Le 17 juin, tous techniciens de Clermont-Ferrand font grève pour ne pas être transférés à la SOVEMAB

La Direction s'engage à garder le personnel Canon si les propositions de transfert à la SOVEMAB sont refusées par le personnel

Le CE vote la prise en charge d'éducation ouvrière pris en charge sur le budget du CE

Canon compte 46 revendeurs (soit 51 points de vente)

Claude Leonard indique que la vente directe sera chargée des produits "haut de gamme" (NP 5000, 6000, 8500)

Nouveau barème des salaires pour les employés, agents de maîtrise et assimilés cadres

juillet

Claude Léonard, Président du CE, annonce qu'il démissionnera de Canon France en septembre

Y Ohtaké, PDG de Canon France, prends la direction du CE avec l'aide de G. Reddon pour la traduction

septembre

La division  Copieurs représentant 90% des revenus, Y Ohtaké annonce un plan de réorganisation de l'entreprise pour 1982

Création du poste d'ITVI (Inspecteur Technique des Ventes Indirectes)

Y Ohtaké annonce qu'il renonce à présider le CE et nomme C. Reddon Président du CE et des DP

Canon nomme un collaborateur japonais, N. Ogiso, au poste de Directeur du Personnel à la place de Claude Leonard

La Direction refuse la réintégration de M. Da Silva malgré la loi d'amnistie du 4 aout 1981

Projet de suppression de 100 postes administratifs au Siège pour réduire la masse salariale

octobre

La France compte 110 revendeurs avec SAV ayant signé le protocole d'accord (et 8 sans SAV)

La Direction annonce la décentralisation des tâches administratives vers les Unités Opérationnelles de province

Fermeture du service Grand Marchés Calcul

Décentralisation des Services Après Vente vers les Unités Opérationnelles de Province

L'équipe commerciale directe de Clermont-Ferrand envisage de s'installer à son compte comme revendeur

La fin de la mise en place des Unités Opérationnelles de Province est prévue pour juin 1982

Le CE met en place l'allocation de rentrée scolaire

La cgt demande l'ouverture de négociations sur la réduction du temps de travail

novembre 

La Cgt demande la mise en place d'une 5eme semaine de congés payés (en plus des congés d'ancienneté)

Répartition de l'effectif Administratif, Commercial et technique en France

L'effectif global de Canon atteint 1001 salariés (dont 43 en contrat temporaire)

.../...

décembre

Suppression de 100 postes au Siège

Grève pour l'emploi et les salaires

Le CE dépose une plainte contre la Direction pour délit d'entrave au fonctionnement du Comité d'Entreprise

La Direction cherche des volontaires pour des mutations de Paris vers la Province

Projet de mise en place d'un nouveau Pay-Plan Commercial Photocopie basé sur le chiffre d'Affaires

Augmentation salariale de 9% sur l'année

Sur la photocopie, le placement machine de l'indirect devient supérieur au placement machine du direct
Attribution d'une prime d'assiduité (1 700 F de 0 à 8 jours de maladie... 1 400 F de 16 à 21 jours de maladie)

1

9

8

2

 

 

 

1

9

8

2

 

 

 

1

9

8

2

 

 

 

1

9

8

2

 

 

 

1

9

8

2

janvier

R. Hirako remplace G. Reddon comme président du CE

Renégociation de l'art. 17 du règlement intérieur qui établit pour le CE "un budget annuel basé sur les besoins du personnel"

La Direction des services techniques est scindée en 3 divisions : copieur, calcul et micrographie

Suite à l'arrivée des machines à écrire électroniques la division Calcul devient CME (Calcul, Micro-informatique, Ecriture Electronique)

Nouvel organigramme Canon France

Acquisition du terrain au n° 5 et de l'immeuble au n° 7 avenue Einstein à Blanc Mesnil

La CGT demande une réduction du temps de travail à 38 h / semaine
La CGT demande le droit de faire une heure d'information syndicale par mois
L'IFM passe à 800 F, les indemnités repas à 335 F

Nouvelle procédure Frais de Déplacement

R. Hirako accorde 4 heures de délégations mensuelles pour les membres des commissions SLC et Œuvres Sociales

février

La durée légale du travail est fixée à 39 heures

L'Accord National du 23 février sur la Durée du Travail modifie la convention collective de la métallurgie

Les salariés Canon peuvent choisir une une demi-journée de repos par mois dans le cadre des 39 heures

Négociations entre Syndicats et Direction en vue de la mise en place d'une 5eme semaine de congés payés

R. Hirako propose de fixer le budget du CE à 0,80 % de la masse salariale, la cgt demande 1 % minimum

mars

Déménagement de l'agence de Marseille vers la ZI de Vitrolles

Création d'un journal d'entreprise bimestriel sous la responsabilité de C. Billet

Objectif de multiplier par 2 l'activité de Honfleur entre 1981 et 1982 en concentrant tous les produits sur cette plateforme

Déménagement de l'agence de Nantes

Projet de déménagement des agences de Nice, Valence et Lyon

La cgt s'inquiète de l'avenir des 11 techniciens Canon de Clermont Ferrand suite à la dénonciation de l'accord avec la Sovemab

mai

Le salaire d'embauche d'un technicien (5 200 F) atteint 6 300 F au bout de 6 mois grâce au "systématisme" et à la prime d'ancienneté

Implantation d'une agence Canon à Clermont Ferrand et dénonciation du contrat d'exclusivité qui lie Canon à la Sovemab

Les clauses de rupture avec la Sovemab empêchent l'embauche de commerciaux au direct avant 2 ans

R. Hirako confirme un projet de création d'un troisième réseau de distribution

L'entreprise compte 339 techniciens (311 photocopie, 17 micrographie, 11 CME), 18 CAT et 21 responsables de district

Diminution des services généraux du siège au profit de l'administratif en province

Projet d'installation de distributeur de boissons chaude sur les Unités de la région parisienne

Le CE décide de rembourser le tiers du billet SNCF aux collaborateurs de province participant à un voyage au départ de Paris

La CGT demande de transformer la prime de bilan en 14e mois (et le 13e mois pour les commerciaux)
Horaires d'été à partir du mois de juin (7:30 - 16:00 au lieu de 8:00 - 16:30)

juin

Location à Chalon-sur-Saône d'un local de 10 m² situé chez un transporteur destiné à 2 techniciens

Augmentation salariale de 6%

Effectif  Canon France : 1030 salariés

juillet

Réintégration de M. Da Silva (ex délégué syndical cgt) suite à la décision du tribunal administratif en avril 1981

Canon compte 305 revendeurs

R. Hirako assure que le 3eme réseau de distribution ne sera pas en concurrence avec les réseaux direct et indirect déjà existants

août

La loi du 4 août donne aux salariés le "droit à l'expression directe et collective sur le contenu et l'organisation de leur travail"

septembre

R. Hirako indique que le 3eme réseau sera créé pour distribuer 2 nouveaux produits : les PC 10 et PC 20

Projet d'organisation matricielle de l'entreprise

Le district de Clermont Ferrand ne compte plus que 8 techniciens (sur 11 avant la rupture avec la Somevab)

Jean-Pierre Alexandre remplace Claude Leonard comme directeur du personnel
La Direction accorde une demi-journée récupérable pour la rentrée des classes

octobre

Remboursement de la carte orange (ou de la valeur d'une carte orange 2 zones pour ceux qui utilisent leur véhicule personnel)
Attribution, à partir de janvier 1983, d'une prime de 400 F aux techniciens amenés à travailler sur un secteur géographique extérieur
Attribution d'une demi-journée payée la veille de Noël ou du jour de l'an
Lois Auroux :

Loi portant sur le développement des institutions représentatives du personnel et la création des Comités de Groupe
La loi du 28 octobre crée, pour le CE, une subvention de fonctionnement d'un montant de 0,2 % de la masse salariale brute
(cette subvention d'ajoute à la subvention destinée aux activités sociales et culturelles)

La loi du 28 octobre indique que la contribution sociale du CE ne peut être inférieure au montant le + élevé des 3 dernières années

Le pourcentage cette contribution au montant global des salaires ne peut être inférieur au pourcentage de l'année précédente

La loi étend le rôle économique du CE en lui permettant un suivi de la marche économique de l'entreprise.

La loi reconnaît aux membres titulaires du Comité d’entreprise le droit à une formation économique

novembre

Projet d'augmentation de 50 postes administratifs en province

Canon décide d'offrir, chaque année, un cadeau aux salariés ayant plus de 15 ans d'ancienneté

Projet d'augmenter de 2 ou 3 le nombre de jours de congé des cadres (car ils ne bénéficient pas de la prime d'ancienneté)

Projet de création d'une division Télécopieur en janvier 1983 pour vendre un nouveau type de fax

Augmentation de salaire minimum de 9,72 % pour 1983

Début de commercialisation des PC 10 et PC 20 par Canon Photo en attendant l'autorisation de créer un 3eme réseau de distribution

décembre

Canon cède de 70 machines (et 3 ou 4 techniciens) à la société Bureautique à Clermont-Ferrand
Augmentation salariale de 8 % sur l'année
Fusion des CHS et des CACT en un Comité d'Hygiène de Sécurité et des Conditions de Travail (obligatoire à partir de 50 salariés)

Le CA croit de plus de 60 % et les placements machines doublent par rapport au second semestre 1981

Canon compte 10 Unités Opérationnelles en France à fin décembre et envisage de passer à 15

Canon compte 400 revendeurs

La cgt demande une augmentation de 0,2 % du budget du CE conformément à la loi du 28 octobre

L'effectif total atteint 1185 salariés

1

9

8

3

 

 

 

 

1

9

8

3

 

 

 

 

 

1

9

8

3

 

 

 

 

1

9

8

3

 

janvier

Création d'une 10eme Unité Opérationnelle à Bordeaux

La durée de travail hebdomadaire passe à 38 h 30 au 1er janvier

Ryozo Hirako succède à Y. Ohtaké comme PDG de Canon France
Accord de la convention collective métallurgie pour le calcul de la prime d'ancienneté et le salaire minimum de la catégorie

Attribution de 2 ponts sur l'année
L'IFM passe à 900 F
La prime repas mensuelle passe à 400 F

R. Hirako propose de porter la subvention sociale et culturelle du CE à 0,85 % de la masse salariale

R. Hirako propose d'instituer une subvention de fonctionnement à 0,5 % de la masse salariale pour la 1ere année

février

Les CAT bénéficient d'une prime sur les contrats GT
Prime de transport à 110 F
La CGT demande une réduction du temps de travail à 35 h par semaine
La CGT demande une journée chômée et rémunérée pour les femmes les 8 mars de chaque année
La CGT demande la mise en place de distributeurs de boissons chaudes et de fontaines d'eau fraiche.

Commercialisation d'un nouveau PC : l'AS 100 (processeur 16 bits, 512 Kb de RAM, écran couleur 12 pouces, OS : MS Dos)

mars

Instauration d'une heure d'Information Syndicale par mois (une heure par trimestre pour chacun des 3 syndicats)

Accord sur les classifications avec évolution systématique à l'ancienneté selon le niveau d'étude, les compétences, etc.

Mise en application du droit de libre expression des salariés conformément à la loi du 4 août 1982

Canon répond favorablement à 88 demandes de formation à l'initiative du personnel (dont une formation d'éleveur de chevaux)

Mise en place de formations à la vente de papier pour permettre aux techniciens de participer à sa commercialisation

Le CE prévoie d'aménager un labo photo à Nantes et ferme celui de Lyon qui n'est pas utilisé

M. Hirako accepte de prendre en charge les frais de transports à l'occasion de la Coupe de France de Football Canon

avril

Création d'un troisième réseau de distribution, Canon France Grand Public SA qui est ainsi séparée de Canon Photo Cinéma

Canon Grand Public compte 11 personnes et se concentre sur la vente des copieurs PC 10 et PC 20

Entrée en vigueur de la retraite à 60 ans votée par le gouvernement Mauroy

mai

La cgt remporte les élections au CE (secrétaire : P. Boudou, adjoint : M. Chekal, Trésorier : A. Plessiet, adjoint : M. Boucherit)

Fin des déductions proportionnelles de l'IFM pour les salariés effectuant un stage

L'effectif total atteint 1300 salariés

juin

Ch. Doldi est élu  au poste de Trésorier du CE en remplacement de Ch. Doldi

Création de 3 Unités Opérationnelles supplémentaires : Paris 3, Tours et Dijon

Ouverture d'un Espace d'Exposition Canon à Boccador

Décentralisation de la comptabilité-clients en province

R. Hirako envisage la création d'une usine de fabrication en France

Augmentation des salaires de 4%
La CGT demande une augmentation de l'Avance Permanente sur Frais attribuée lors de l'embauche

L'effectif total atteint 1330 salariés

juillet

T. Matsuoka succède à R. Hirako comme PDG de  Canon France et Président du CE

Déménagement d'une partie du siège sur les bâtiments Ampère, Bonaparte et Le Coudray au Blanc Mesnil

La durée de travail hebdomadaire passe à 38 h au 1er juillet
La réduction du temps de travail n'a pas d'incidence sur l'IFM

aout

Canon crée une usine de fabrication de machines et d'équipements de bureau à Liffré en Bretagne (sans en informer le CE)

Canon Bretagne SA, sera implanté sur 165 000 m², emploiera 100 personnes avec un objectif de 320 personnes en 1986

septembre

Examen du Nouveau Règlement Intérieur de Canon France devant être mis en application en octobre

Création d'une seconde équipe de football à Honfleur

L'entreprise accorde une demi-journée pour la rentrée des classes

Prévision de déménagement pour Montpellier, Mulhouse, Bordeaux, Besançon, Dijon, Lyon, Marseille, Strasbourg, Lille et Nice

Projet d'ouverture d'une agence à Metz suite à la scission de Canon et Obbo-Metz

Canon France envisage de développer (comme Rank-Xerox) un 3eme réseau de vente sous forme de gros revendeurs exclusifs Canon

octobre

Réactualisation de la possibilité de travailler selon des horaires variables sous le terme "d'horaires dynamiques"

Décision d'inclure des formations en mathématiques, logique, électronique et microprocesseur dans le cursus de formation technique

T. Matsuoka envisage la possibilité d'un déménagement du siège vers Paris à horizon 1989

L'effectif de Honfleur est de 91 personnes

Canon est en recherche de gros distributeurs "fac-similés" pour son 3eme réseau de vente envisagé en septembre

Mise à disposition d'une assistance sociale 1/2 journée par semaine au centre de l'ACMS sur Paris Nord

Vente de matériel Canon au personnel à -15 % du prix public et soldes exceptionnelles avant Noël

Projet de création d'un labo photo à Grenoble

Grèves pour l'emploi, les salaires et la réduction du temps de travail

novembre

Objectif de conclure des contrats de collaboration et d'exclusivité avec 30 sociétés extérieures sous l'appellation "fac-similé"

décembre

En 1983, 52 personnes ont bénéficié d'un prêt à la construction sur le budget prévu à cet effet

Achat des terrains et début de la construction de l'usine Canon Bretagne à Liffré

La société ECPI à Lyon devrait devenir le 1er "Fac-similé" Canon courant 1984

A la demande du CE, une montre est remise aux salariés pour leurs 20 ans d'ancienneté

Projet de rémunération variable des techniciens sur les contrats MG

L'effectif total atteint 1480 salariés (et 468 revendeurs "copieurs", 222 revendeurs "écriture", 2 000 point de vente "calcul")
Le budget global du CE est fixé à 1,05 % de la masse salariale (0,85% activités sociales et 0,2% fonctionnement)

Adoption du nouveau Règlement Intérieur de l'Entreprise

 

1

9

8

4

 

 

1

9

8

4

 

 

1

9

8

4

 

 

1

9

8

4

 

janvier

Augmentation salariale de 6 %
La Direction propose une prime de bilan de 1 200 F
L'IFM passe à 1 000 F, la prime repas à 480 F, la prime de mobilité à 430 F et la prime d'intervention à 1 050 F
L'indemnité journalière de déplacement est de 300 F pour la province et 340 F sur Paris (hôtel + repas)
M. Matsuoka nomme J.P. Alexandre président du CE à sa place et se retire du CE, la loi ne prévoyant qu'un seul président du CE
Initialisation d'un vaste projet de restructuration, décentralisation et informatisation de l'entreprise
Projet de décentralisation de la formation et d'informatisation de la Gestion des Pièces détachées
Projet de décentralisation de la division Microfilm sur 3 sites (Honfleur, Pantin et rue de Villiers)
Projet d'installation de l'Unité "Paris 3" dans un nouveau bâtiment porte d'Ivry
Suppression du CDV et du CSAV de Pau
Travaux préparatifs pour l'implantation de la future usine Canon Bretagne SA à Liffré (pose de la 1ere pierre le 18 janvier)

février

Projet de suppression de la carte Total pour les itinérants et remboursement à hauteur de 33 cts par km
Projet de suppression de tous les véhicules société pour les commerciaux et mise en place d'une indemnité mensuelle de 1 600 F
Projet de décentralisation des départements Formation, Télécopie, Calcul, Microfilm, Service Véhicule, Gestion Pièces
Ouverture de 3 Fac-similés supplémentaires à Nice, Tours et Paris
Le CE dissout la "section équestre" autonome du fait de problèmes de gestion, le découvert bancaire sera honoré par le CE
Le CE lance un concours photo national
Le CE reconduit l'animation "Coupe Football Canon"

mars

Grève sur l'emploi, les salaires et les conditions de travail
Versement d'une prime de bilan de 2 000 F
Maintien des effectifs Paris et Province
Maintien des véhicules Société et Carte Total
Le CE verse 400 F par joueur à la section Bowling

avril

Déménagement du service Pièces Microfilm à Honfleur
1er stage de formation décentralisé
Projet de transformer les Show-rooms en Boutiques et copy shop sous la responsabilité des Directeurs d'Unités Opérationnelles
Projet d'ouvertures de Boutiques à Magenta, Lyon et Marseille en plus de celles de Raspail et Boccador
Annonce de l'ouverture d'un nouveau Fac-similé à Bordeaux
Effectif : 1542 salariés

mai

Canon France est actionnaire de 5 filiales :

(Canon Photo Cinéma, Canon Grand Public, CCB Diffusion (Antilles), DAAV, STR Languedoc) et 3 Fac-similés (Nice, Paris et Lille).
Canon Bretagne SA demeure filiale de Canon Inc. et devrait commencer à produire en novembre 1984.

juin

La cgt remporte 52% des voix aux élections du CE mais c'est J. P. Thirion (CGC) qui est élu secrétaire au bénéfice de l'âge
La cgt conteste la régularité de cette élection devant le juge des référés
Informatisation de la Gestion des Pièces Détachées

juillet

Augmentation salariale de 2 %
Nouveau licenciement de M. Da Silva suite à la décision du Conseil d'Etat d'annuler le jugement du Tribunal Administratif (07/1984)

Mise en application de la procédure portant sur les classifications professionnelles
L'ancien secrétaire (cgt) du CE, P. Boudou, participe dorénavant aux réunions en temps que délégué syndical CFTC
L'inspection du travail conteste la légitimité du secrétaire du CE dans l'attente du jugement
Faute d'accord sur la légitimité du secrétaire l'ordre du jour de la réunion CE ne sera pas abordé

septembre

Augmentation systématique tous les 5 ans selon l'évolution des classifications
Indemnisation des temps de déplacement à partir du 1er septembre (dispositions de la convention collective de la métallurgie)
Indemnités kilométrique de 1,70 F (2 à 5 cv), 1,90 F (6 à 77 cv), 2,10 F (+ de 7 cv)
La Direction accorde une demi-journée pour aller au SICOB (Salon des industries et du commerce de bureau)
Projet de fusion des territoires de Rouen (ex unité), Amiens, Reims et Caen en une nouvelle unité P4 basée à Pantin
Projet de création d'un Comité de Groupe regroupant Canon France SA et ses Filiales
Fac-similés :
   - 7 en activité (Bordeaux, Nice, Daav, Strasbourg, Montpellier, Tours et Orléans)
   - 8 en cours de finalisation (Lille, Marseille, Nantes, La Défense, Argenteuil, Verrières, Grigny et Rouen)
   - 2 en négociation (Soisson et Lyon Nord)
   - 18 en projet (Arras, Caen, Rennes, Limoges, Toulouse, Marseille, Grenoble, St Etienne, Dijon, Besançon, Mulhouse, Nancy,

      Compiègne, Versailles, Louvecienne, St Germain, Rosny-sous-Bois et Créteil).

décembre

La Direction propose une prime de bilan de 1 000 F et 3,5 % d'augmentation salariale

1

9

8

5

 

 

 

1

9

8

5

 

 

 

 

1

9

8

5

janvier

La prime repas passe à 500 F, la prime de congé bonus passe à 420 F
Canon accorde 2 ponts par an comme les autres années
Projet de restructuration du département MCE (micro-informatique) visant à transférer l'activité du réseau direct vers les distributeurs
35 Fac-similés en projet dont :
   - 16 en activité (Bordeaux, Lille, Lyon-sud, Nice, Marseille-ouest, La Défense, Daav, Verrières, Strasbourg, Montpellier, Tours

      Orléans, Grigny, Rouen et Argenteuil)
   - 4 en cours de finalisation (Clermont-Ferrand, Paris 3-est, Versailles, Rennes)
   - 1 en négociation (Lyon-nord)
   - 10 en projet (Arras, Limoges, Toulouse, Grenoble, Dijon, Besançon, Nancy, Paris 2-est, Marseille-est, Reims)

Cérémonie de la pose de la première pierre de Canon Bretagne le 18 janvier

février

Un Assistant Télécopie Promotion est détaché dans chaque Unité Opérationnelle pour promouvoir la vente des fax

mars

La réorganisation des régions Nord et Nord-ouest est terminée.
Le CE envisage l'achat d'un micro-ordinateur et d'un logiciel de Gestion spécifique pour les CE
Le tribunal confirme la validité de l'élection de J.P. Thirion comme secrétaire du CE au bénéfice de l'âge
L'agence de Clermont-Ferrand ne compte plus qu'un seul commercial et seulement 2 jours par semaine

avril

La division Copieur est subdivisé en trois sous divisions (Planification, Commercial, Technique)
La Direction décide de céder une partie de son parc aux Fac-similés en difficultés (100 machines)
La Direction refuse de pourvoir l'agence de Clermont-Ferrand d'une force commerciale pour laisser le champ libre au réseau indirect
La
cgt exige la mise en place d'un Comité de Groupe Canon France
Le CE confie l'expertise des comptes de Canon France au Cabinet SECAFI pour l'exercice 1984 (il sera reconduit chaque année)

mai

Effectif  Canon France : 1552 salariés
Inauguration officielle de Canon Bretagne à Liffré

juin

L'usine de Liffré produit 6 000 copieurs par mois (PC 20, PC 25, PC 14) et devrait produire des machines à écrire en avril 1986
Projet de sous-traitance de la maintenance des produits microfilm de la Société Générale par un prestataire extérieur (Copystat)

juillet

Projet de décentralisation de l'activité "écriture" vers les unités régionales
Projet de réorganisation des 13 Unités existantes en 6 régions :
    (Paris, Lille - Paris 4, Dijon - Strasbourg, Nantes - Tours, Bordeaux - Toulouse, Lyon - Marseille) 
Projet de regroupement sur un seul site des 3 bâtiments du sièges (Le Coudray, Bonaparte et Ampère
L'effectif de Canon Bretagne atteint 99 personnes
Signature de l'accord de sous-traitance de la maintenance des produits microfilm de la Société Générale par Copystat

aout

Un premier Directeur de Région (B. Jaurett) est nommé sur Lyon
Projet d'une division Grands Marchés pour la région parisienne
Cession de 50 copieurs au Fac-similé de Nantes
Mise en place de la gestion informatisée du CE

septembre

Accusée de dumping par la CEE, Canon est menacé de taxes douanières à 35% sur l'écriture et à 50% sur la copie

M. Hirako réagit en décidant de fabriquer en Europe tous les produits vendus en Europe (usines de Giessen et Liffré)
Annonce de la commercialisation du copieur couleur chez les reprographes, grandes entreprises et revendeurs (349 000 F)

octobre

Projet de cession de 210 machines au Fac-similé STR Languedoc à Montpellier
Annonce du déménagement du magasin pièces détachées micro-informatique du Coudray à Honfleur
Faute de commerciaux, l'agence de Clermont-Ferrand qui comptait 12 techniciens en 1978 n'en a plus que 5 depuis fin 1983

novembre

Renouvellement du CE (Titulaires : 5 cgt, 4 CGC, 2 CFDT, 1 FO), J.P. Thirion (CGC) secrétaire, A. Charpigny trésorier
Création d'un bulletin d'information trimestriel propre à Canon France
Annonce de la fermeture des sous-agences de Chartres, Calais, Chalon-sur-Saône, Avignon, La Roche-sur-Yon et Rodez
Déménagement de l'agence de Rouen à Mont-Saint-Aignan
Sur les 500 distributeurs Canon référencés, 400 sont opérationnels, les autres ne fonctionnent pas

décembre

Annonce de la création d'une Division Grands-Marchés et de 5 Régions dont 2 sur Paris et 3 en province :

   Nord-Est (Paris 4 - Lille - Dijon - Strasbourg), Ouest (Bordeaux - Tours - Nantes) et Sud (Lyon - Toulouse - Marseille)
La Direction affirme que les Régions ne deviendront jamais des sociétés indépendantes
Effectif  Canon France : 1 532 salariés
Annonce du déménagement du magasin écriture et micro-informatique du Coudray à Honfleur mi-décembre
Annonce de la fermeture des sous-agences de Quimper et Brest

1

9

8

6

 

 

 

1

9

8

6

 

 

 

1

9

8

6

 

janvier

Projet de restructuration de la région parisienne pour début mars :
- Fermeture de l'Unité de Pantin et division des autres Unités sur 2 Régions : Paris 1 à Nanterre et Paris 2 à Ivry
Annonce de la décentralisation de l'activité "écriture" vers les unités régionales

Création de la Direction Grands Marchés

Cession de 210 machines au Fac-Similé de Montpellier

Test de la Renault Super 5 pour remplacer la Peugeot 104 ZA

Stages de Formation Générale en mathématique et électronique

février

Annonce du réagencement des services du siège entre Le Coudray et les bâtiments Ampère et Bonaparte au Blanc-Mesnil
Le CE confie à nouveau l'expertise des comptes de Canon France au Cabinet SECAFI

mars

Grève des salariés de Pantin suite au projet de fermeture de leur Unité
Les salariés demandent la mise en place de compteurs horaires pour récupération ou paiement des heures supplémentaires
Les salariés demandent à pouvoir bénéficier d'horaires de travail variables
Les heures de grève des salariés de Pantin leur seront payées exceptionnellement

Production de machines à écrire et de photocopieurs à Liffré

avril

La Direction étudie l'éventualité de proposer des Tickets Restaurant

Fermeture effective de l'Unité de Pantin : le personnel administratif est réparti entre Nanterre et Ivry

Cession de parc aux Fac-similés de Clermont-Ferrand et de Marseille à l'étude

Effectif de Liffré : 210 personnes (dont 29 japonais)

Le premier Comité de Groupe est prévu pour le mois de mai

mai

La Direction annonce le rachat des Fac-similés de Marseille et de Clermont-Ferrand qui deviennent filiales Canon

L'agence Canon de Clermont-Ferrand ne compte plus que 3 techniciens, une secrétaire et un seul client : Michelin !

Canon impose le port d'un badge dans les locaux du Coudray pour raisons de sécurité

Les nouveaux Fax n'étant pas agréés par France Télécom, les ATP sont mutés vers la micrographie, l'écriture ou le calcul

Effectif  Canon France : 1 518 salariés

juin

Proposition de mutation aux 3 techniciens restants sur l'agence de Clermont-Ferrand

Cession de parc au Fac-similé Bordeaux (41 machines) et à un Fac-similé de Paris

Projet de mise en vente de "Chèques Restaurant" au personnel au personnel du Coudray et de Paris-Nord début juillet

juillet

Suppression de l'autorisation administrative préalable à tout licenciement économique

Mise en test d'une démarche "Qualité Totale" à la direction des services techniques (Facilitateur : P. Arnold)

Canon France compte 12 points de stock plus le magasin national à Honfleur

Projet de fermeture des stocks de Dijon, Marseille et Nantes
Fermeture de l'agence de Clermont-Ferrand, le personnel Canon est accueilli dans les locaux du Fac-similé

Réalisation d'un premier inventaire des lots voitures en province

Suppression des stages de formation Mathématique, Electronique et Initiation à la Programmation sous leur forme actuelle

Objectif de former 25 % des techniciens en Logique, Microprocesseur et Transmission de Données

septembre

Projet de cession de 239 machines au Fac-similé de Verrières

Cérémonies pour les 10 ans de Canon France
Remise d'un cadeau aux salariés ayant 10, 15 ou 20 ans d'ancienneté, procédure devant être reconduite chaque année

Projet de commercialisation du Copieur Laser Couleur au 1er semestre 1997

novembre

Mise en place des horaires variables et des compteurs pour la région parisienne

Projet de confier les stages de "logique" à un organisme extérieur de Sarcelles (UNF dirigé par M. Sebban)

décembre

La loi du 30 décembre supprime l'autorisation administrative de licenciement pour motif d'ordre économique

Projet de fermeture de l'Unité Paris 4 - rattachement de Caen et Rouen à Paris 1 et de Amiens et Reims à Paris 2

Prise de participation de Canon Inc. sur le capital du fabricant français de copieur TETRA (ex filiale d'Elf Aquitaine)

Mise en place d'un plan d'appréciation et de développement annuel pour évaluer l'activité des techniciens et des administratifs
Projet de mise en test d'un ou deux "cercles de qualité" et un ou deux "groupes d'amélioration de la qualité" en 1987

15 Fac-similés encore en activité :

Bordeaux, Lille, Lyon, Marseille, Nantes, La Défense, Argenteuil, Verrières, Grigny, les Gobelins, Montpellier, Tours et Orléans

L'effectif Canon France est de 1 477 personnes

1

9

8

7

 

 

 

1

9

8

7

 

 

1

9

8

7

 

janvier

Cession de 250 machines au Fac-similé de Verrières

Fermeture du stock de Marseille et Dijon en janvier puis Nantes à partir du 15 février

février

Annonce de la création de "SPA" une société Olivetti-Canon pour la production de produits bas de gamme dès le printemps 87
Création d'un journal d'entreprise trimestriel à partir du mois de mars

Création d'une boutique Canon à Lyon "Pardieu"

Projet de cession de 65 machines à un distributeur d'Orléans

mars

D. Craquelin remplace J.P. Alexandre comme président du CE

Cérémonie pour la remise de décoration "Aigle Canon" aux salariés ayant plus de 10 ans d'ancienneté

Cessation d'activité du Fac-similé de Clermont-Ferrand pour cause de faillite

Fermeture du Direct sur Clermont-Ferrand, 2 TSAV sont mutés, le 3eme devient vendeur pour la société "Bureautique"

Projet de cession du parc Canon de Clermont-Ferrand à la société "Bureautique"

avril

Pose d'affichettes "Canon Bureautique" sur les véhicules société Peugeot 104 et 205

Première publication du journal d'entreprise "Accès"

Les membres du CE demandent à la CGC de rembourser au CE les 5 135 F de timbres achetés pour sa campagne électorale

Embauche de TSAV, CSAV, ITVI, Attachés Commerciaux, RRV, Assistant SAV, Chef d'Entrepôt.

Cession de la totalité du parc machine de l'Allier au distributeur "La Bureautique"
J. Orieux annonce la création du premier "Cercle de Qualité" au magasin national à Honfleur

mai

Adoption d'une "procédure de mutation géographique individuelle"

Cession du parc machine de 2 arrondissements de la Haute-Loire au distributeur "La Bureautique"
Ouverture de stages de Logique dispensés par un prestataire extérieur à Sarcelles.

juin

Décision de rémunérer les jours de congés "supplémentaires" non-pris (au tarif des congés "bonus" : 440 Francs)

Annonce de la vente des deux-tiers des actions du Fac-similé de Nice à son PDG

Annonce de la fermeture du local d'Avignon

Annonce de la cession de 65 copieurs aux établissements Leray à Chartres

L'indirect compte 478 distributeurs copieurs et 213 distributeurs écriture

14 Fac-similés sont encore en activité :

Lyon, Lille, Orléans, La Défense, Nice, Verrières, Montpellier, Argenteuil, Tours, Nantes, Gobelins, Marseille, Bordeaux et Grigny

juillet

L'effectif Canon France est de 1 475 personnes (dont 17 en CDD)

septembre

Projet d'augmentation de 5 600 m² de la surface de stockage du magasin national à Honfleur

Projet d'installation progressive de Copieurs Laser Couleur dans les boutiques Canon

novembre

Transfert de l'atelier écriture du Coudray vers l'atelier d'Honfleur

Embauche d'une seconde personne à temps partiel au secrétariat du CE (sous statut Canon France)

décembre

Canon embauche une seconde personne à temps partiel pour le secrétariat du CE (sous statut Canon France)

Annonce de la scission de CCB Diffusion" en 3 sociétés indépendantes sur la Guyane, la Martinique et la Guadeloupe

La cgt remporte les élections au CE (secrétaire : D Bensoussan, adjoint : M Chekal, Trésorier : I Castellani, adjoint : JP Smodis)
Projet de déléguer au CE la gestion de son propre budget de fonctionnement et de son personnel administratif

1

9

8

8

 

 

1

9

8

8

janvier

Annonce de la généralisation des Cercles de Qualité à toute l'entreprise

Modification du règlement intérieur du CE : le CE devient l'employeur ses secrétaires administratives en lieu et place de Canon

Fermeture de la boutique de Rouen

Projet de création de Paris 2 : Nord, Pas de Calais, Lille, Amiens, Reims

Annonce de la dissolution du service "formation générale technique" et attribution de la prestation à des sociétés extérieures

Le CE décide de faire des investissements dans des villages vacances

L'effectif Canon France est de 1 448 personnes

février

Le CE procède à l'embauche de deux secrétaires administratives à temps partiel aux conditions des salariés Canon France

mars

Canon obtient l'agrément Fax groupe 3 et 4 et relance la commercialisation de la télécopie

Plan de redressement de CCB Martinique, Guadeloupe et Guyanne

Fermeture de la boutique de Paris I du fait de la commercialisation du Copieur Laser Couleur

Projet d'ouverture de stages microprocesseurs pour le 2nd semestre

avril

Canon Inc. fête ses 50 ans : 100 salariés sont invités à l'exposition à Londres dont 70 non-cadres

Projet de création de 4 points d'approvisionnement en pièces détachées à Paris

juin

Remplacement des 104 ZA par des 205 Peugeot

juillet

L'effectif Canon France est de 1 452 personnes (dont 29 en CDD)

La loi du 20 juillet 1989 :

- amnistie les délits commis à l'occasion de confits du travail ou d'activité revendicative des salariés

- amnistie les faits retenus comme motifs de sanctions par les employeurs 

- ordonne la réintégration des représentants du personnel licenciés pour faute dans l'exercice de leur fonction

août

Demande de réintégration de M. Da Silva par la cgt conformément à la loi d'amnistie

septembre

Achat de Windows et de Page-Maker par le CE

décembre

Le CE décide de remplacer la coupe de football Canon par un tournoi multisports

Ouverture d'une boutique couleur sur Marseille et sur Lille

L'effectif Canon France est de 1486 personnes dont 28 CDD (438 femmes et 1 048 hommes)

1

9

8

9

 

 

1

9

8

9

janvier

Intervention du Directeur du Personnel pour faire cesser la discrimination envers MM. Bensoussan et Gommard, élus cgt

La DRH s'engage à enlever toutes les notes et les lettres visées par la loi d'amnistie du 20/07/1988

La Direction porte la subvention sociale et culturelle du CE à 1% de la masse salariale

Début de l'extension des locaux d'Honfleur

février

Dénonciation de l'accord sur les classifications (remplacé par une évolution "au mérite")

mars

Faute d'activité, les 2 techniciens SAV micro-informatique sont orientés vers la micrographie

avril

Le versement de l'IFM est conditionnée à la réalisation d'un minimum de 4 heures de travail dans la journée
Neuf "Cercles de Qualité" sont actifs au niveau national

Première enquête de satisfaction client

Le catalogue du CE est imprimé en couleur

Les stocks de Toulouse sont transférés sur Bordeaux et ceux de Montpellier sur Lyon

Le CE remplace son premier ordinateur et son premier logiciel par du matériel plus moderne

juin

Le CE demande à la DRH de faire cesser les nombreux cas de discrimination syndicale, M. Craquelin s'engage à intervenir

L'effectif Canon France est de 1538 salariés dont 35 CDD

juillet

Projet de sous-traitance du magasin des pièces détachées en région parisienne

Projet de sous-traitance de l'installation des copieurs d'entrée de gamme

aout

Loi obligeant la mise en œuvre un Plan Social pour éviter ou limiter les licenciements en cas de licenciements collectifs

septembre

Projet d'une plateforme parisienne pour la gestion et la distribution des produits finis

Test de messagerie via le minitel pour la prise de commande sur Lille (SPI)

Déménagement de l'Unité de Lille à Villeneuve d'Asq

Ouverture d'une boutique et d'un show room à Bordeaux, cours d'Albret

Ouverture d'une sous agence à Lorient

novembre

La société Nippon Express est retenue pour la sous-traitance de la gestion et la distribution des produits finis

La Sofecom est retenue pour la sous-traitance du magasin de pièces détachées

Projet d'un nouvel Accord de Participation

1

9

9

0

 

 

1

9

9

0

janvier

La cgt remporte les élections au CE (secrétaire : I. Castellani, adjoint : M. Chekal, Trésorier : M. Ouaniche, adjoint : J.P. Smodis)

Fermeture du Fac-similé Babin

L'effectif Canon France est de 1596 personnes

Changement du système de prise de congé : passage de jours ouvrables à jours ouvrés

février

Le CE embauche une troisième secrétaire administrative

Présentation du process HOPE destiné à faire remonter les informations techniques du terrain

Obtention du 1/2 14eme mois

Augmentation salariale de 4,5%

mars

Lancement d'un processus de formation autonome via un magnétoscope et une cassette vidéo

Projet de révision de l'accord de participation qui date de 1974 !

Le CE décide de confier la gestion de la réserve de Participation à la Société Générale

avril

Arrêt du Cercle de Qualité d'Honfleur

juin

L'effectif Canon France est de 1606 salariés dont 40 CDD

Achat terrain près de Rennes pour construire un centre de Recherche sur dans le secteur des télécommunications

juillet

Le CE engage une procédure judiciaire contre Canon pour délit d'entrave au fonctionnement du CE
Signature d'un avenant à l'accord de participation du 14 octobre 1974

La CGT remet en cause la régularité du calcul appliqué pour l'indemnité de congés payés

Annonce de la création d'un centre de recherche à Rennes avec un effectif prévu de 100 personnes

septembre

Création d'une commission de suivi de la participation

Canon veut revoir à la baisse le plan de rémunération des IC du fait de la croissance importante de leurs salaires

14 IC refusent leur nouveau Pay-Plan 

novembre

Projet de remplacer les bac à fiches des CAT (Coordinateur d'Appel Technique) par un système informatique

Projet d'informatisation des fichiers clients des commerciaux

Création de nouveaux Fac-similés 100% Canon à Rouen, Strasbourg, Lyon, Toulouse, Dijon, Bordeaux et Val d'Oise.

Projet d'ouverture de 50 boutiques et de 30 Fac-similés en France

L'effectif Canon France est de 1631 personnes dont 31 CDD

décembre

La Direction décide de former tous les techniciens aux concepts de Logique, Microprocesseur et Transmission de données d'ici fin 1993

Projet d'équiper chaque Unité Opérationnelle d'un micro-ordinateur connecté à l'informatique centrale

Une pétition est remise à M. Matsuoka pour fixer le budget du CE à 2 % de la masse salariale

La Direction s'engage à détruire tous les dossiers visés par la loi d'amnistie du 20 juillet 1988

L'effectif Canon France est de 1694 personnes

1

9

9

1

janvier

Mise en test sur Reims de l'informatisation du poste de CAT via le logiciel Service Management System
L'effectif Canon France est de 1691 personnes (dont 30 japonais)

février

La direction accepte une augmentation progressive de 0,15 % du budget du CE sur 3 ans (+ 0,05 % en 1991)
Projet de session de 260 machines au Fac-similé de Strasbourg (ouverture prévue au 1er mars)
Projet de fermeture de l'atelier Calcul de Honfleur
Formation Générale Technique : mise en test de la Formation Assistée par Ordinateur
Inauguration de l'Unité de Toulouse

mars

Projet d'ouverture d'une boutique à Nantes en avril, à Nice en mai et avenue de Rivoli à Paris en septembre

juin

L'Accord National du 24 juin sur la Aménagement du Temps de Travail modifie la convention collective de la métallurgie

septembre

Canon France est condamnée à 20 000 F d'amende pour délit d'entrave au fonctionnement du CE

Projet de déménagement du Siège vers Marne la Vallée, Roissy, La Défense ou Cergy Pontoise.

Création de 7 nouveaux Fac-similés

octobre

5 Techniciens du Fac-similé de Verrières en grève, le PDG leur envoie une lettre de licenciement pour fait de grève

novembre

La direction rédige une charte de l'Enseignement Assisté par Ordinateur (EAO) en tant que mode de maintient des connaissances

Projet de fermeture de l'agence de Caen suite à une concentration de l'activité sur l'agence de Rouen

Projet d'installation d'une chaîne d'emballage sur HONFLEUR à partir de janvier 2012

Projet de mise en place du tiers payant pharmaceutique par la mutuelle (UAP) pour éviter aux salariés de faire l'avance des frais

décembre

Le projet de déménagement du Siège est reporté et remplacé par une extension des locaux Ampère et Bonaparte au Blanc Mesnil

L'URSAFF indique que les véhicules de Direction et les dîners sont des avantages en nature, idem pour les voyages d'animation,

le redressement oblige l'entreprise à réintégrer ces avantages dans la masse salariale et faire un rattrapage sur le budget du CE

L'effectif Canon France est de 1709 personnes (sans compter les japonais)

1

9

9

2

janvier

Annonce de la décentralisation de la Micrographie et de la Bureautique Personnelle

février

François Maillet devient Président du Comité d'Entreprise à la place de M. Craquelin

Organisation de l'Univers Canon à La Grande Arche de la Défense sur 3 900 m² où toutes les activités Canon sont présentées

mars

Le CE reçoit un chèque de 84 584 F suite au redressement fiscal de l'URSSAF sur les années 89, 90 et 91

Projet de lancement d'une société de financement Canon en association avec le Crédit Lyonnais

Création du poste d'IRVI Connectique

avril

Inauguration du Centre Européen de Recherche et de Développement de Rennes le 27 avril

juillet

Décentralisation de la Micrographie et de la Bureautique Personnelle qui provoque 26 suppressions de postes administratifs

Les 26 personnes concernées sont reclassées au siège ou en province

Les commerciaux micrographie de province deviennent des IRVI SGDI

L'effectif Canon France est de 1751 personnes

septembre

Le CE investit dans l'achat de 4 lits au Village Vacances Touristra de Bormes les Mimosas pour s'assurer la disponibilité de places

Prise en charge des frais des élus pour assister tous les mois aux réunions préparatoires (CE et DP)

décembre

Le budget du CE est fixé à 1,15% de la masse salariale pour 1993

La Direction souhaite ramener le nombre d'élus à 8, conformément à la règlementation, au lieu des 12 membres actuels au CE

   

 

1996

septembre

Création d'un Comité Consultatif Européen Canon qui déroge aux règles des Comités d'Entreprise Européens

 

.../... 

 

2

0

0

0

février

La durée légale du travail est fixée à 35 heures au lieu de 39 (loi Aubry II)
Canon accorde 2 jours de congés supplémentaires en compensation des 38 heures effectués dans l'entreprise

mai

Fermeture de la boutique de Boccador

juin

Création du métier de Technicien Connectique Système
Annonce de la mise à disposition progressive de PC et téléphones portables pour la population technique

juillet

Canon France cherche à revendre CCB Martinique

septembre

Création d'une Direction des Opérations Fac-similés (DOF)
Sous-traitance de l'installation des copieurs en Ile de France

octobre

Annonce du rapprochement de SPI/BP et Canon Photo Vidéo
Annonce de la fermeture des boutiques de Lille et de Rivoli
Canon se désengage de CCB Martinique
Annonce de la fermeture des agences de Saint-Etienne, Poitiers et La Rochelle

novembre

Ouverture du site internet www.cecanon.com

décembre

Première participation des élus Canon France au CECC (Comité d'Entreprise Européen)

2001

décembre

Signature de l'accord 35 heures (Réduction et d’Aménagement du Temps de Travail qui intègre le Compte Epargne Temps)
70% des techniciens sont équipés de PC portables

2002

janvier

Canon s'oriente vers la sous-traitance de la maintenance des produits de l’entrée de gamme et moyenne gamme

La loi de modernisation sociale remplace le "Plan Social" par le "Plan de Sauvegarde de l'Emploi" en cas de licenciement économique

février

J.L. Grégoire annonce la mise en place d'une nouvelle organisation filialisée

mars

Canon Jean-Louis Grégoire est nommé PDG de Canon France SA.

François de la Rue du Can est nommé PDG de Canon Communication & Image France. 

juillet

Ouverture des CBSC Rhône-Alpes et PACA

décembre

Annonce d'un nouveau plan de réorganisation avec l'externalisation de Honfleur et de la hotline fax

2003

janvier

Fin de la filialisation des régions (ouverture des CBC Val de Loire, Aquitaine Midi-Pyrénées et Bretagne Atlantique)
Le TGI valide l'existence d'une UES Canon France

2

0

0

4

février

Première réunion du Comité Central d'Entreprise de l'UES Canon France

avril

Mise en test de la gestion automatisée des appels techniques (Closing Data System)
Annonce du projet de fermeture de la plateforme de Honfleur remplacée par Rotterdam : plateforme logistique européenne

septembre

Euro-Logistic rachète le site Canon de Honfleur et reprend les 37 salariés Canon

novembre

Le personnel en grève pour exiger des garanties sur l'emploi

2006

janvier

François de La Rue du Can devient PDG de Canon France et conserve la présidence de Canon Communication & Image France

Jean-Louis Grégoire est nommé vice-président de Canon Europe, François Stalin est nommé directeur de l'activité CBS

.../...

   

2008

 avril

Thierry Marchandise est nommé Président de Canon France à la place de François de la Rüe du Can.

2009

janvier

Mise en place d'un nouveau PAY-Plan avec un objectif calculé sur le Poids de Zone spécifique du secteur

novembre

Canon lance une OPA amicale sur la firme néerlandaise Océ pour 730 millions d'euros

2010

mars

Canon Inc. achète 84 % des actions de Océ NV par le biais d'une OPA amicale à hauteur de 730 millions d'euros

décembre

L'effectif de l'UES Canon France est de 1 396 personnes

2011

avril

M. Kenji Kobayashi est nommé Président de Canon France le 28 avril à la place de Thierry Marchandise

juin

Fusion de Canon Suisse et Océ Suisse

décembre

Canon Inc. est propriétaire de 98 % des actions de Océ NV

L'effectif de l'UES Canon France est de 1 352 personnes

2012

juillet

Défilialisation des CBC et création de 4 régions Canon France (IDF, Ouest, Sud Est, Nord Est)
Fusion des Sièges Européens de Canon et Océ

novembre

Remise de la première note économique et d'un avant projet du futur PSE aux représentants du personnel

décembre

Rachat des actions Océ France et OBS par Canon France

2013

juin

Fusion de Canon France et Océ France

juillet

Fusion de Canon France et Océ France Financement
OBS devient CFBS (Canon France Business Services)
Remise de la note économique définitive sur la réorganisation de l'entreprise

Annonce officielle d'un PSE comprenant 453 suppressions de postes et remise en cause des acquis sociaux
Canon rachète le groupe IRIS

septembre

CFBS reprend les activités Business Process Outsourcing de la société SAFIG
L'effectif de Canon France est de 1 756 personnes

octobre

Elections Professionnelles CFBS

novembre

Réorganisation : la Direction refuse de négocier : la Cgt appelle à la grève

Plus de 700 salariés en grève contre le projet de réorganisation et le PSE le 27 novembre

Reprise des négociations avec la direction et suspension du mouvement de grève

décembre

Reprise du mouvement de grève face à l'insuffisance des propositions de la Direction

Fin du mouvement le 11 décembre suites aux dernières avancées sur le PSE et le maintien des acquis sociaux

La CGC et la CFDT signent l'accord de PSE, la Cgt considère le dispositif insuffisant (le PSE prévoie 131 postes supprimés)

L'effectif de Canon France est de 1 723 personnes

2014

janvier

La Direction lance son Plan de Départ Volontaire dans le cadre du PSE le 31 janvier

Patrick Chapuis est nommé PDG de Canon France à la place de Kenji Kobayashi

février

La DRH veut imposer 2 semaines de congés obligatoires au cours des 3 premières semaines d'aout

mars

128 demandes de départ volontaire (sur 269) sont acceptées fin mars

L'application Master Test On Line du groupe Fitec est adoptée pour valider les niveaux de fin de stages

mai

La Cgt signe l'accord de substitution qui accorde la 6eme semaine de Congés Payés aux salariés ex-Océ

Le bénéfice de l'accord 35 heures Canon est étendu à l'ensemble du personnel, les accords 35 h Océ cessent de produire effet.

Signature d'un accord de télétravail pour les salariés touchés par la réorganisation dans le cadre du PSE

juin

La cgt remporte les élections au CE (secrétaire : M. Chekal, adjoint : B. Siffre, Trésorier : M. Ouaniche, adjointe : F. Slimane)

Les 45 techniciens IP du service Office rendent leurs pièces, rejoignent la division CC/CP et adoptent les procédures ex-Océ

sous-location d'une partie des locaux de Montévrain à EDF (2 étages)

septembre

Attribution de Smartphones à tous les itinérants avec forfait illimité + internet

Signature d'un accord pour la mise en place d'un véritable Comité d'Entreprise Européen

octobre

Déploiement de Service Expérience du 1er octobre au 20 novembre pour le service technique BIG :

Délocalisation du Centre de Contact Client chez ARVATO Barcelone

Lancement de ORS pour la planification automatisée et SIEBEL sur Smartphone et PC en remplacement de Castor et du PSION

novembre

Bilan catastrophique du lancement de ORS avec près de 2000 appels client en retard et des délais d'intervention de près de 1 mois

décembre

Départ surprise du DRH, Philippe Le Disert, le 19 décembre. L'intérim est assuré par Rémi Savanne, RRH en CDD

Renégociation mutuelle / prévoyance avec blocage des cotisations sur 3 ans et création d'une réserve de participation

L'effectif de Canon France est de 1 572 personnes (dont 12 CDD)

2015

janvier

Harmonisation des régimes de retraite complémentaire Canon et Océ selon le mode de calcul du taux moyen pondéré :

- répartition employeur/salarié à 60/40 % pour tout le personnel et extension de l'AGIRC à tous les aux agents de maitrise ex-Océ

Prise de fonction du nouveau DRH Jean-Louis Pailhoux le 26 janvier

février

Canon annonce son intention d'acheter Axis, fabricant suédois de caméras de surveillance, pour 2,5 milliards d'euros.

avril

A l'issue de négociations avec les élus Cgt, la Direction revoit le fonctionnement de Siebel et ORS :

(neutralisation des SLA, planification en manuel, attribution de 2 interventions au choix, embauche de 3 planificateurs, etc.)

juin

Canon annonce la fermeture de 13 agences sur 19 et la mise en place du télétravail pour les admin. de province (projet KAIZEN)

juillet

Le CE et le CHSCT engagent une procédure judiciaire contre le projet KAIZEN

septembre

Le Tribunal donne gain de cause au C.E. et au CHSCT. et ordonne la suspension du projet KAIZEN

Le CE Canon remporte le premier prix de « l’aide individuelle au salarié et à sa famille » lors du 11e Trophée des CE

novembre

La Direction renonce à fermer les 13 agences et à mettre en place le télétravail en province dans le cadre du projet KAIZEN

Un certain nombre d'agence de province sera transféré dans des centres d'affaires

décembre

La Direction propose une rémunération sur 13,5 mois aux ex-Océ moyennant une baisse de salaire mensuel

2016

janvier

Le CE engage une procédure judiciaire pour accorder 13,5 mois de salaire aux ex-Océ à l'instar des autres salariés Canon

L'effectif de Canon France est de 1 475 personnes (dont 23 CDD)

février

...